Le Mouvement pour la Transformation et la Valorisation d’Haïti (MTVAyiti) souhaite« une formalisation des discussions autour d’un agenda et d’objectifs clairs pour éviter tout dilatoire, avec une médiation nationale ou internationale ». Dans une note de presse parue le vendredi 11 février 2022, l’équipe du Dr. Réginald Boulos a fait valoir sa position.

Suite à la rencontre du vendredi 11 février 2022 entre le Premier ministre de facto Ariel Henry, les représentants des signataires de l’accord du 11 septembre et ceux de l’Accord de Montana, le MTVAyiti, partie prenante des échanges, « souhaite une formalisation des discussions autour d’un agenda et d’objectifs clairs pour éviter tout dilatoire, avec une médiation nationale ou internationale ».

Selon le document, les discussions visant à définir la méthode, l’agenda et l’échéance de ces négociations politiques sont fixées au lundi 14 février 2022. De surcroît, le Mouvement pour la Transformation et la Valorisation d’Haïti a signalé qu’il est urgent de se pencher sur le sort de la population qui ne sait à quel saint se vouer face à la montée des cas de kidnapping et de meurtre sur le territoire national.

« MTVAyiti salue ce premier pas dans la bonne direction. Il réaffirme son support sans équivoque à tout dialogue qui puisse permettre d’aboutir à un accord plus large et plus inclusif. Il appelle encore une fois à la mise de côté des intérêts particuliers et à l’impérieuse nécessité de prendre en compte la grande souffrance du peuple haïtien qui vit des moments difficiles à cause de l’insécurité et du kidnapping, de l’augmentation vertigineuse du coût de la vie, des incertitudes politiques et économiques », a conclu la note portant les signatures de Schultz Simpssie Cazir, Dr Émile Hérald Charles, Richard Senecal et Dr Carl François.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.