Dans une note de presse publiée ce lundi 1er août 2022, « Nou Pap Konplis » exprime son désaccord avec le clan de l’actuel Premier ministre haïtien, Ariel Henry. Alors qu’une commission de négociation a été instituée par l’équipe au pouvoir, cette structure PetroChallenger, via une note de presse, rejette d’un revers de main cette commission qu’elle qualifie de sans éthique.

Depuis presqu’un an, le Premier ministre De Facto, Ariel Henry fait feu de tout bois pour légitimer son gouvernement. Le 11 septembre 2021, avec ses « amis », il a paraphé un accord avec les soi-disant partis politiques. Dans la foulée, d’autres partis estiment être mis à l’écart et s’insurgent.
« Nou Pap Konplis » sans langue de bois, sort de son silence pour exprimer son désaccord avec le gouvernement concernant sa commission de négociation. Cette structure politique dénonce cette commission « amorphe » qui, dit-elle, a décaissé plusieurs millions de gourdes dans le trésor public au profit de la bande à André Michel et ses acolytes.

NPK révèle que ces fonds prélevés du trésor public sont destinés à soudoyer diverses personnalités publiques des différentes structures aux fins de lobbying.

« Nou Pap Konplis » exhorte la population haïtienne à se rebeller, à l’instar de Sri Lanka. Du même coup, NPK appelle à une mobilisation générale dans le souci de rappeler à l’ordre Ariel Henry et ses complices.

« Depuis l’arrivée de Ariel Henry au pouvoir, c’est le népotisme, la corruption, la drogue, le renforcement des gangs et le clientélisme politique qui s’installe à la tête du pays. NPK croit que seul un réveil citoyen peut inverser la tendance », peut-on lire dans cette note qui porte les signatures de Ricardo Fleuridor et Jonathan Renois.

En dernier lieu, « Nou pap Konplis » dit opter pour un vrai dialogue inclusif en recommandant la dissolution de la commission de négociation, la formation d’une nouvelle commission avec des personnalités influentes et modérées capables de réunir tous les secteurs autour d’une même table et la mise en place d’un pouvoir de transition avec un agenda politique bien précis.

Richarson Bigot
richardsonwiltesbigot@gmail.com