Ce mercredi s’est tenu un dernier hommage public à Alexandre Martin, soldat français mort au Mali, sur le pont Alexandre III à Paris. Il faisait partie de l’opération militaire Barkhane, menée par la France depuis 8 ans. Mais depuis son commencement, la situation a bien changé au Mali : le peuple est devenu hostile à la présence française, le pays a vécu deux coups d’État et des mercenaires russes sont arrivés sur le territoire. Dans ce contexte, le maintien des troupes françaises au Mali pose question. Serge Michaïlof, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, apportent des éléments de réponse.

Ce mercredi s’est tenu un dernier hommage public à Alexandre Martin, soldat français mort au Mali, sur le pont Alexandre III à Paris. Il faisait partie de l’opération militaire Barkhane, menée par la France depuis 8 ans. Mais depuis son commencement, la situation a bien changé au Mali : le peuple est devenu hostile à la présence française, le pays a vécu deux coups d’État et des mercenaires russes sont arrivés sur le territoire. Dans ce contexte, le maintien des troupes françaises au Mali pose question. Serge Michaïlof, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, apportent des éléments de réponse.[#item_full_content]