Les incendies qui font rage en Grèce depuis une dizaine de jours ont causé la mort de trois personnes. Sur l’île d’Eubée, quelque 3000 personnes ont été évacuées par la mer.Les incendies qui font rage en Grèce depuis une dizaine de jours ont causé la mort de trois personnes. Sur l’île d’Eubée, quelque 3000 personnes ont été évacuées par la mer.

Les incendies qui font rage en Grèce depuis une dizaine de jours ont causé la mort de trois personnes. Sur l’île d’Eubée, quelque 3000 personnes ont été évacuées par la mer.

49.700 hectares sont déjà partis en fumée sur l’île grecque d’Eubée, selon le Système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS), en huit jours d’incendies. Face aux flammes, plus de 3000 personnes ont été évacuées par la mer de l’île montagneuse et boisée située à quelque 200 km à l’est d’Athènes.

Sa partie nord s’est embrasée le 3 août. Sur des images satellites publiées lundi par Copernicus, programme de l’Union européenne qui étudie l’état de la Terre, on voit distinctement l’espace ravagé par les feux, avec une nette ligne de démarcation entre le sud d’Eubée et la zone de désolation.

Le cliché a été capturé dimanche par l’un des satellites Sentinel.

Depuis le 29 juillet, plus de 93.700 hectares ont été ravagés par les flammes en Grèce. Le pays méditerranéen est frappé depuis début août par sa pire canicule en trois décennies. Moins de 2300 hectares avaient brûlé en moyenne sur la même période entre 2008 et 2020.

En l’espace de quelques jours où le thermomètre a largement dépassé les 40°C à de nombreux endroits, 586 incendies se sont déclarés dans le pays, a indiqué le vice-ministre de la Protection civile, Nikos Hardalias.

Trois personnes sont mortes en Grèce en raison des incendies. Mardi, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, a annoncé débloquer une enveloppe de 500 millions d’euros pour des aides d’urgence et la reconstruction dans les régions frappées par les sinistres d’une ampleur sans précédent.