Le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, est sorti indemne d’une tentative d’assassinat au drone piégé dans sa résidence à Bagdad dimanche à l’aube. Plusieurs pays, dont les États-Unis et l’Iran, les deux puissances agissantes en Irak, ont condamné l’attaque, la première du genre contre la résidence du Premier ministre, située dans la Zone verte, un périmètre ultra-protégé qui abrite également l’ambassade américaine.

Le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, est sorti indemne d’une tentative d’assassinat au drone piégé dans sa résidence à Bagdad dimanche à l’aube. Plusieurs pays, dont les États-Unis et l’Iran, les deux puissances agissantes en Irak, ont condamné l’attaque, la première du genre contre la résidence du Premier ministre, située dans la Zone verte, un périmètre ultra-protégé qui abrite également l’ambassade américaine.[#item_full_content]