L’autorité régionale doit choisir des opérateurs qui transporteront pendant l’été 2024 les accrédités entre village olympique, hébergements, lieux d’entraînements et stades. Le premier appel d’offres, lancé à la fin de juillet a été déclaré infructueux, faute de candidats.L’autorité régionale doit choisir des opérateurs qui transporteront pendant l’été 2024 les accrédités entre village olympique, hébergements, lieux d’entraînements et stades. Le premier appel d’offres, lancé à la fin de juillet a été déclaré infructueux, faute de candidats.