Le fondateur de WikiLeaks, qui est accusé d’espionnage par les Etats-Unis pour avoir diffusé dès 2010 des centaines de milliers de documents classifiés, risque une peine de cent soixante-quinze ans de prison. Depuis trois ans, il est détenu au Royaume-Uni. Le pays a donné son aval à une extradition du lanceur d’alerte en juin dernier.Le fondateur de WikiLeaks, qui est accusé d’espionnage par les Etats-Unis pour avoir diffusé dès 2010 des centaines de milliers de documents classifiés, risque une peine de cent soixante-quinze ans de prison. Depuis trois ans, il est détenu au Royaume-Uni. Le pays a donné son aval à une extradition du lanceur d’alerte en juin dernier.