Les Parquetiers à travers les dix-huit juridictions du pays ont entamé, depuis ce lundi 23 novembre, une semaine de grève afin d’exiger de meilleures conditions de travail et plusieurs mois d’arriérés de salaire. Une initiative du Collectif des Magistrats Debout d’Haïti (COMAD’H).

C’est le président du Collectif des Magistrats Debout, le substitut commissaire du gouvernement près le Tribunal de première instance des Cayes, Me Fatilnor Patrick Douyon, qui a confirmé l’information, appelant ainsi les autorités concernées à agir vite.

« Le COMAD’H observe une semaine de grève, du lundi 23 au vendredi 27 novembre, en vue d’exiger de meilleures conditions de travail conformément à la loi du 27 novembre 2007, établissant une magistrature unique », a déclaré le parquetier précisant que cette grève est observée dans les dix-huit juridictions et cinq juridictions d’appel du pays.

Ainsi, le COMAD’H estime injuste la politique de deux poids, deux mesures pratiquée au sein de l’appareil judiciaire, réclamant ainsi un traitement similaire à celui des magistrats assis (juges et juges instructeurs).

Signalons que cet arrêt de travail est supporté par d’autres entités, dont l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) et l’Association Professionnelle des Magistrats (APM).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici