Définitivement, Haïti est le pays où tout ou presque est possible. C’est le moins que l’on puisse dire face à la nouvelle stratégie employée par des gangs armés pour continuer à faire fonctionner l’industrie du kidnapping.

En effet, après l’enlèvement du propriétaire de « Paryaj Pam » par voie maritime, le 15 septembre dernier sur la Côte des Arcadins, une nouvelle victime de kidnapping a été enregistrée par le même procédé. Selon certaines informations disponibles, ce vendredi 22 septembre 2022, une personne, dont l’identité demeure pour l’heure non révélée, a été kidnappée au port Lafito (Nord).

L’acte qui porterait l’empreinte du gang de Village de Dieu a été perpétré par des hommes lourdement armés à bord d’une chaloupe. Dans la foulée, une autre personne qui opposait une résistance aux kidnappeurs a été tuée. Son identité n’a pas été non plus communiquée.

Le kidnapping en haute mer, une nouvelle tactique employée par les gangs armés qui, apparemment, auraient abandonné la voie terrestre à cause des barricades et des « gendarmes couchés » construits dans plusieurs rues de Port-au-Prince notamment, pour les freiner dans leur course.