L’Etat islamique au Khorasan, filiale du groupe jihadiste opérant en Afghanistan, a revendiqué ce lundi la paternité des tirs de roquettes perpétrés contre l’aéroport de Kaboul plus tôt, évoquant six projectiles. Les talibans ont assuré que cinq roquettes avaient été interceptées par un système anti-missiles.L’Etat islamique au Khorasan, filiale du groupe jihadiste opérant en Afghanistan, a revendiqué ce lundi la paternité des tirs de roquettes perpétrés contre l’aéroport de Kaboul plus tôt, évoquant six projectiles. Les talibans ont assuré que cinq roquettes avaient été interceptées par un système anti-missiles.

L’Etat islamique au Khorasan, filiale du groupe jihadiste opérant en Afghanistan, a revendiqué ce lundi la paternité des tirs de roquettes perpétrés contre l’aéroport de Kaboul plus tôt, évoquant six projectiles. Les talibans ont assuré que cinq roquettes avaient été interceptées par un système anti-missiles.

Le groupe jihadiste Etat islamique au Khorasan, du nom donné par la tradition historique locale au Moyen-Orient, réunissant notamment l’Afghanistan et le Pakistan, a revendiqué les tirs de roquettes lundi contre l’aéroport de Kaboul, la capitale afghane.

« Les soldats du califat ont ciblé l’aéroport international de Kaboul, avec six roquettes », a déclaré le groupe dans un communiqué. Un responsable des talibans sur les lieux a indiqué que cinq roquettes avaient été tirées et qu’elles avaient été interceptées par le système de défense anti-missile de l’aéroport.