La Corée du Sud va lancer un plan pharaonique de 442 milliards de dollars sur trois ans pour accroître son avance dans le domaine. Les Américains, l’Europe et le Japon sont lancés dans cette course aux milliards, qui interroge sur la soutenabilité dans le temps d’une telle débauche collective de moyens, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».La Corée du Sud va lancer un plan pharaonique de 442 milliards de dollars sur trois ans pour accroître son avance dans le domaine. Les Américains, l’Europe et le Japon sont lancés dans cette course aux milliards, qui interroge sur la soutenabilité dans le temps d’une telle débauche collective de moyens, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».