Un mur est en construction à la frontière entre la Turquie et l’Iran pour empêcher un nouveau flux de migrants, principalement en provenance d’Afghanistan, alors que les talibans ont repris le contrôle du pays. Pour l’instant, dans la province de Van, une section de cinq kilomètres de ce mur de trois mètres de haut est en train de voir le jour. Actuellement, 156 kilomètres de mur ont été achevés le long de la frontière avec l’Iran, et l’objectif est d’atteindre 243 km au total. La Turquie, qui abrite déjà 3,7 millions de Syriens ayant fui la guerre, craint un nouvel afflux de migrants.Un mur est en construction à la frontière entre la Turquie et l’Iran pour empêcher un nouveau flux de migrants, principalement en provenance d’Afghanistan, alors que les talibans ont repris le contrôle du pays. Pour l’instant, dans la province de Van, une section de cinq kilomètres de ce mur de trois mètres de haut est en train de voir le jour. Actuellement, 156 kilomètres de mur ont été achevés le long de la frontière avec l’Iran, et l’objectif est d’atteindre 243 km au total. La Turquie, qui abrite déjà 3,7 millions de Syriens ayant fui la guerre, craint un nouvel afflux de migrants.

Un mur est en construction à la frontière entre la Turquie et l’Iran pour empêcher un nouveau flux de migrants, principalement en provenance d’Afghanistan, alors que les talibans ont repris le contrôle du pays. Pour l’instant, dans la province de Van, une section de cinq kilomètres de ce mur de trois mètres de haut est en train de voir le jour. Actuellement, 156 kilomètres de mur ont été achevés le long de la frontière avec l’Iran, et l’objectif est d’atteindre 243 km au total. La Turquie, qui abrite déjà 3,7 millions de Syriens ayant fui la guerre, craint un nouvel afflux de migrants.