Pour l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, le principal obstacle tient au droit de veto de la Chine et de la Russie, dont l’attitude « enhardit » le régime de Pyongyang, qui multiplie les tirs de missile.Pour l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, le principal obstacle tient au droit de veto de la Chine et de la Russie, dont l’attitude « enhardit » le régime de Pyongyang, qui multiplie les tirs de missile.