Le président du CIO, Thomas Bach, a expliqué, mercredi, que des « consultations sont en cours » afin de « revenir aux mérites sportifs et non aux interférences politiques ».Le président du CIO, Thomas Bach, a expliqué, mercredi, que des « consultations sont en cours » afin de « revenir aux mérites sportifs et non aux interférences politiques ».