Le premier préservatif pouvant être à la fois porté par les femmes et les hommes a été créé en Malaisie. John Tang Ing Ching, gynécologue, obstétricien et créateur de ce préservatif nommé « Wondaleaf », explique : « La partie non-adhésive du préservatif peut être retournée à l’intérieur ou à l’extérieur pour en faire un préservatif masculin ou féminin. » Il est fabriqué à partir d’un composé médical, le polyuréthane, souvent utilisé pour les pansements transparents. Commercialisé par boîte de deux à partir de décembre sur le site web de la société, le prix s’élèvera à un peu plus de 3 euros. Le premier préservatif pouvant être à la fois porté par les femmes et les hommes a été créé en Malaisie. John Tang Ing Ching, gynécologue, obstétricien et créateur de ce préservatif nommé « Wondaleaf », explique : « La partie non-adhésive du préservatif peut être retournée à l’intérieur ou à l’extérieur pour en faire un préservatif masculin ou féminin. » Il est fabriqué à partir d’un composé médical, le polyuréthane, souvent utilisé pour les pansements transparents. Commercialisé par boîte de deux à partir de décembre sur le site web de la société, le prix s’élèvera à un peu plus de 3 euros. 

Le premier préservatif pouvant être à la fois porté par les femmes et les hommes a été créé en Malaisie. John Tang Ing Ching, gynécologue, obstétricien et créateur de ce préservatif nommé « Wondaleaf », explique : « La partie non-adhésive du préservatif peut être retournée à l’intérieur ou à l’extérieur pour en faire un préservatif masculin ou féminin. » Il est fabriqué à partir d’un composé médical, le polyuréthane, souvent utilisé pour les pansements transparents. Commercialisé par boîte de deux à partir de décembre sur le site web de la société, le prix s’élèvera à un peu plus de 3 euros.