Victoria Fontan est la vice-présidente de l’université américaine d’Afghanistan. Arrivée à Kaboul en janvier 2019, elle ne pensait pas un jour vivre une semaine aussi dense et intense émotionnellement. La prise de Kaboul par les Talibans a rebattu toutes les cartes pour cette Dinardaise. Il n’y avait pour elle qu’un objectif: revenir en France. Un objectif atteint ce samedi.Victoria Fontan est la vice-présidente de l’université américaine d’Afghanistan. Arrivée à Kaboul en janvier 2019, elle ne pensait pas un jour vivre une semaine aussi dense et intense émotionnellement. La prise de Kaboul par les Talibans a rebattu toutes les cartes pour cette Dinardaise. Il n’y avait pour elle qu’un objectif: revenir en France. Un objectif atteint ce samedi.

Victoria Fontan est la vice-présidente de l’université américaine d’Afghanistan. Arrivée à Kaboul en janvier 2019, elle ne pensait pas un jour vivre une semaine aussi dense et intense émotionnellement. La prise de Kaboul par les Talibans a rebattu toutes les cartes pour cette Dinardaise. Il n’y avait pour elle qu’un objectif: revenir en France. Un objectif atteint ce samedi.