Lee « Scratch » Perry, l’un des maîtres du reggae, est mort, dimanche, à l’âge de 85 ans. Il a permis de faire rayonner la musique jamaïcaine dans le monde et a fait décoller la carrière de Bob Marley. 

Publicité

Le producteur, compositeur et chanteur Lee « Scratch » Perry, légende du reggae, notamment connu pour avoir guidé Bob Marley, est mort dimanche 29 août à 85 ans, a annoncé le Premier ministre de Jamaïque Andrew Holness.

« Lee ‘Scratch’ Perry est mort ce matin alors qu’il se trouvait à l’hôpital Noel Holmes. Il avait 85 ans », a annoncé le Premier ministre dans un communiqué publié sur son compte twitter. 

« Sorcier du reggae », « Salvador Dali du dub » (prolongement du reggae basé sur des échos), « The Upsetter » (« L’emmerdeur ») : les surnoms ne manquent pas pour cette figure insaisissable et marquante dans l’histoire de la musique qui a notamment travaillé avec les Beastie Boys et les Wailers. 

Lee « Scratch » Perry est l’homme qui poussa Bob Marly Marley à se hisser aux sommets. « Sans lui, Bob Marley serait peut-être resté une flèche orpheline de son arc », écrivit Francis Dordor, spécialiste du producteur, dans les Inrockuptibles.

Né en 1936 à Kendal, en Jamaïque, Rainford Hugh « Lee » Perry avait quitté l’école à 15 ans avant de s’installer à Kingston dans les années 1960. « Mon père travaillait à la rue, ma mère dans les champs. Nous étions très pauvres », a-t-il dit en 1984 au magazine de rock britannique New Musicalm Express (NME). « Je n’ai rien appris à l’école. J’ai tout appris dans la rue ».

Il avait fondé son propre studio à Kingston, la capitale jamaïcaine où furent produits de nombreux titres qui ont permis au reggae de se diffuser dans le monde entier.

Avec AFP