John Kirby, le porte-parole du Pentagone, a évoqué « un moment particulièrement dangereux » à une journée du départ des troupes américaines d’Afghanistan.John Kirby, le porte-parole du Pentagone, a évoqué « un moment particulièrement dangereux » à une journée du départ des troupes américaines d’Afghanistan.

John Kirby, le porte-parole du Pentagone, a évoqué « un moment particulièrement dangereux » à une journée du départ des troupes américaines d’Afghanistan.

Les menaces visant l’aéroport de Kaboul restent « réelles » et « précises », a déclaré lundi le porte-parole du Pentagone, John Kirby, à la veille de l’achèvement du retrait américain d’Afghanistan.

« Nous sommes à un moment particulièrement dangereux », a souligné John Kirby. « Les menaces sont encore réelles, actuelles et souvent précises. »

Le groupe jihadiste État islamique a tiré lundi matin des roquettes vers l’aéroport de Kaboul, où l’armée américaine procédait à ses dernières évacuations sous la menace de nouveaux attentats, à la veille de son départ définitif d’Afghanistan après 20 années de présence sur place.

Le président américain Joe Biden a fixé à mardi l’échéance pour retirer les dernières troupes américaines d’Afghanistan où elles étaient entrées en 2001 pour chasser du pouvoir les talibans, en raison de leur refus de livrer le chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, après les attentats du 11 septembre.