Les talibans désormais au pouvoir en Afghanistan ont accepté, ce mercredi, que des Afghans quittent le pays après le 31 août, a indiqué un négociateur allemand.Les talibans désormais au pouvoir en Afghanistan ont accepté, ce mercredi, que des Afghans quittent le pays après le 31 août, a indiqué un négociateur allemand.

Les talibans désormais au pouvoir en Afghanistan ont accepté, ce mercredi, que des Afghans quittent le pays après le 31 août, a indiqué un négociateur allemand.

Les talibans ont accepté que des Afghans puissent quitter leur pays après le retrait définitif des troupes américaines le 31 août, a affirmé mercredi un diplomate allemand qui négocie avec les talibans à l’issue d’une rencontre au Qatar.

Le chef adjoint du bureau politique des talibans au Qatar Sher Abbas Stanekzai « m’a assuré que les Afghans possédant des documents valides continueront à avoir la possibilité de voyager sur des vols commerciaux après le 31 août », a affirmé Markus Potzel sur Twitter.

Confronté à un ultimatum des talibans, Joe Biden avait confirmé la veille la date butoir du 31 août pour terminer la « mission » de l’armée américaine en Afghanistan, à condition que le nouveau régime afghan n’entrave pas l’évacuation de ceux qui veulent fuir Kaboul.

Mais le respect de ce délai « dépend » de la coopération des talibans pour « permettre l’accès à l’aéroport » des candidats au départ, a-t-il prévenu, les mettant en garde contre toute « entrave » à ces opérations difficiles. Joe Biden a ainsi précisé avoir « demandé au Pentagone et au département d’Etat des plans d’urgence pour ajuster le calendrier si cela devait être nécessaire ».