La bande à Lanmò san jou, les «400 Mawozo», ont procédé à la libération, ce dimanche, de deux des 17 missionnaires étrangers enlevés le 16 octobre dernier. En réaction, l’organisation Christian Aid Ministries s’en réjouit et dit prier pour la libération des 15 autres otages.

« Nous avons appris que deux des otages en Haïti ont été libérés. Nous louons Dieu pour cela ! Seules des informations limitées peuvent être fournies, mais nous sommes en mesure de signaler que les deux otages qui ont été libérés sont en sécurité, de bonne humeur et soignés », peut-on lire sur le site de CAM.

« Nous ne pouvons pas fournir ou confirmer les noms des personnes libérées, les raisons de leur libération, d’où elles viennent ou leur emplacement actuel. Nous demandons à ceux qui ont des renseignements plus précis sur la divulgation et aux personnes concernées de protéger ces renseignements », a ajouté Christian Aid Ministries.

17 millions de dollars, c’est la somme que le gang « 400 Mawozo » avait exigé pour la libération des 17 missionnaires dont 16 Américains et un Canadien. Le Chef de la bande armée a même juré de les exécuter au cas où cette forte rançon ne lui serait pas versée.