Alors que les Jeux Olympiques d’hiver ont débuté ce vendredi à Pékin, l’événement fait l’objet d’un boycott diplomatique de plusieurs pays. Les États-Unis et le Royaume-Uni, par exemple, n’enverront sur place aucun représentant politique officiel. Une manière de dénoncer la répression chinoise contre la minorité musulmane des Ouïghours. Un million d’entre eux seraient retenus dans des camps de détention dans le pays. Parfois victimes de tortures ou de viols. Nous avons pu recueillir les témoignages rares de rescapés ou de leurs proches qui ont trouvé refuge en France. Dans cet extrait, un journaliste explique le redoutable système de surveillance mis en place par Pékin pour mettre au pas les 12 millions de Ouïghours.

Alors que les Jeux Olympiques d’hiver ont débuté ce vendredi à Pékin, l’événement fait l’objet d’un boycott diplomatique de plusieurs pays. Les États-Unis et le Royaume-Uni, par exemple, n’enverront sur place aucun représentant politique officiel. Une manière de dénoncer la répression chinoise contre la minorité musulmane des Ouïghours. Un million d’entre eux seraient retenus dans des camps de détention dans le pays. Parfois victimes de tortures ou de viols. Nous avons pu recueillir les témoignages rares de rescapés ou de leurs proches qui ont trouvé refuge en France. Dans cet extrait, un journaliste explique le redoutable système de surveillance mis en place par Pékin pour mettre au pas les 12 millions de Ouïghours.[#item_full_content]