Deux personnes ont trouvé la mort dans la région d’Athènes vendredi dans une Grèce ravagée cette semaine par les feux de forêts comme une large part du bassin méditerranéen. Il s’agit là des premières morts grecques causées par ces incendies, tandis qu’on déplore 18 blessés.Deux personnes ont trouvé la mort dans la région d’Athènes vendredi dans une Grèce ravagée cette semaine par les feux de forêts comme une large part du bassin méditerranéen. Il s’agit là des premières morts grecques causées par ces incendies, tandis qu’on déplore 18 blessés.

Deux personnes ont trouvé la mort dans la région d’Athènes vendredi dans une Grèce ravagée cette semaine par les feux de forêts comme une large part du bassin méditerranéen. Il s’agit là des premières morts grecques causées par ces incendies, tandis qu’on déplore 18 blessés.

Le violent incendie qui fait rage vendredi au nord d’Athènes a fait deux morts vendredi, un homme de 38 ans mortellement blessé par la chute d’un poteau électrique, et un industriel retrouvé sans vie dans son usine, a signalé une source hospitalière à l’AFP. Un habitant d’Ippokrateio, une ville touchée par le feu à une trentaine de kilomètres au nord d’Athènes, est mort vendredi à l’hôpital après avoir été blessé par la chute d’un poteau électrique, a également annoncé le ministère de la Santé grec.

La victime, qui circulait en cyclomoteur, a été retrouvée près d’un câble à haute tension suspendu et d’une partie d’un poteau électrique qui avait chuté, selon la même source.

De plus, le président de la Chambre d’industrie et de commerce d’Athènes Konstantinos Michalos a été retrouvé inanimé dans son usine de Krioneri, où l’incendie est particulièrement virulent, et transporté à l’hôpital où sa mort a été constatée, selon une source hospitalière. Il s’agit des premiers morts liés aux feux de forêt qui ravagent la Grèce depuis plusieurs jours, sous l’effet des températures caniculaires.

La capitale grecque fait face depuis jeudi après-midi à la reprise d’un incendie au pied du mont Parnès, qui provoque nombre de coupures électriques et répand des fumées âcres et nocives. Deux pompiers volontaires ont été en outre hospitalisés dans un état critique, selon les médias grecs. Au total, 18 personnes ont été blessées durant les incendies en Grèce, la plupart pour des problèmes respiratoires ou des brûlures légères.