Lundi, le gouvernement putschiste de Bamako a ordonné à l’ambassadeur français de quitter le Mali sous trois jours. En réponse, Paris lui a demandé de rentrer immédiatement. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a rappelé ce mardi que le dispositif de l’Opération Barkhane avait vocation à « évoluer ».

Lundi, le gouvernement putschiste de Bamako a ordonné à l’ambassadeur français de quitter le Mali sous trois jours. En réponse, Paris lui a demandé de rentrer immédiatement. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a rappelé ce mardi que le dispositif de l’Opération Barkhane avait vocation à « évoluer ».[#item_full_content]