Le président de la transition au Mali a immédiatement été emmené et ne semble pas avoir été touché.Le président de la transition au Mali a immédiatement été emmené et ne semble pas avoir été touché.

Le président de la transition au Mali a immédiatement été emmené et ne semble pas avoir été touché.

En fonction depuis le 24 mai dernier, le colonel Assimi Goïta a été victime d’une tentative d’assassinat. Deux personnes ont en effet tenté ce mardi matin de poignarder le président de la transition au Mali, durant le rite musulman de l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice, à la Grande mosquée de Bamako, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le président Goïta a ensuite été emmené et ne semblait pas avoir été touché, selon le constat de l’AFP. « C’est après la prière et le sermon de l’imam, ou au moment où l’imam devrait aller immoler son mouton que le jeune a tenté de poignarder Assimi (Goïta) de dos, mais (c’est) une autre personne qui a été blessée », a confirmé à l’AFP Latus Tourè, régisseur de la grande mosquée.