Il est l’un des gardiens les plus connus de l’histoire du football pour avoir été victime de « la main de Dieu » de Maradona lors du quart de finale de la Coupe du Monde 1986 entre l’Argentine et l’Angleterre. 34 ans après, Peter Shilton regrette toujours que l’ancien numéro 10 argentin ne se soit jamais excusé pour ce geste mais souhaite désormais « tirer un trait » sur cette histoire après le décès de Maradona.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici