Images spectaculaires de Mars prises depuis la Terre par des astronomes amateurs expérimentés à l’observatoire du Pic du Midi. La richesse des détails impressionne. Admirez la Planète rouge en 3D.

Des astrophotographes du monde entier partagent depuis plusieurs mois leurs portraits de Mars pris dans leurs jardins ou leur observatoire privé. Beaucoup d’entre elles sont remarquables pour ce qu’elles nous offrent à voir de notre petite voisine, mais très peu surpassent celles, vraiment très impressionnantes, capturées par Thierry Legault, qu’on ne présente plus, François Colas, en charge du télescope du Pic du Midi, et Jean-Luc Dauvergne (qui a commis d’admirables clichés de Jupiter, Saturne, Mars… depuis son balcon à Paris).

C’est du haut du Pic du Midi, dans les Pyrénées, et par le truchement de l’un des plus grands télescopes de France — et des instruments adéquats pour enregistrer et traiter les images –, que ces photographes planétaires chevronnés ont obtenu ces clichés de la Planète rouge. Sur la vidéo ci-dessous, vous pouvez vous amuser à la regarder en 3D simplement en croisant les yeux. C’est spectaculaire !

Louchez pour voir Mars en 3D suspendue devant vous ! © Thierry Legault, François Colas, Jean-Luc Dauvergne

Le résultat est stupéfiant par sa qualité et la multitude de détails qui émaillent à la surface de ce monde qui était alors distant de quelque 62 millions de kilomètres des Pyrénées. Ces photos ont été prises au cours de la période très favorable de la récente opposition de Mars, le 13 octobre, quand la planète était alignée avec la Terre et le Soleil.

Les amateurs reconnaîtront nombre des formations caractéristiques de Mars comme l’échancrure de près de 4.000 kilomètres de long, Valles Marineris, la terre ténébreuse du milieu Terra Meridianis, les cratères Schiaparelli, Huygens, et aussi les géants éteints Olympus Mons (27.000 mètres d’altitude), Tharsis Mons, trio de taches plus claires aligné près de l’entrée du Labyrinthe de la Nuit (Noctis Labyrinthus).

Pour l’opposition de cette année, Mars a surtout montré aux Terriens sa moitié sud coiffée au pôle d’une épaisse calotte glaciaire. Au fil des mois, les amateurs ont pu voir cette dernière rétrécir à vue d’œil à mesure que l’été austral s’installait. L’étendue de glace apporte une touche de blanc nacré sur la sphère ocre (pas vraiment rouge) tachée de zones d’ombre.

Si vous avez manqué Mars, sachez qu’elle est toujours visible haute dans la nuit de l’hiver qui approche. Jupiter et Saturne rôdent toujours au crépuscule, au sud-ouest.

Voir aussiOpposition de Mars : de sublimes photos prises par des astronomes amateurs du monde entier

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici