L’homme de 42 ans n’a jamais affiché de remords et la justice estime qu’il existe un risque qu’il « renoue avec le comportement qui a conduit aux attaques terroristes du 22 juillet. »

L’homme de 42 ans n’a jamais affiché de remords et la justice estime qu’il existe un risque qu’il « renoue avec le comportement qui a conduit aux attaques terroristes du 22 juillet. »[#item_full_content]