Les démissions de plusieurs collaborateurs de Boris Johnson illustrent la perte d’emprise du Premier ministre au sein même du camp conservateur. Les élus pourraient aller jusqu’à déclencher un vote de défiance à son encontre.

Les démissions de plusieurs collaborateurs de Boris Johnson illustrent la perte d’emprise du Premier ministre au sein même du camp conservateur. Les élus pourraient aller jusqu’à déclencher un vote de défiance à son encontre.[#item_full_content]