Il est la voix de la raison, dans un pays qui en a peu lorsqu’il s’agit de football. Critiqué lors de sa nomination en 2018, cet adepte d’un management à l’horizontale est parvenu à faire l’unanimité, alors que son équipe affronte les Pays-Bas, vendredi 9 décembre, en quarts de finale.Il est la voix de la raison, dans un pays qui en a peu lorsqu’il s’agit de football. Critiqué lors de sa nomination en 2018, cet adepte d’un management à l’horizontale est parvenu à faire l’unanimité, alors que son équipe affronte les Pays-Bas, vendredi 9 décembre, en quarts de finale.