PHTK tourne le dos au référendum constitutionnel, appelle au dislogue

0
147

Le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) dit se désolidariser de l’organisation du référendum constitutionnel prévu le 27 juin 2021.

Le parti au pouvoir met en doute non seulement la capacité du gouvernement et de l’actuel Conseil Électoral Provisoire, mais aussi la fiabilité de la base de données des électeurs.

Pour le président du PHTK, les conditions techniques sont loin d’être réunies. Liné Balthazar, qui n’a pas voulu faire trop de commentaires concernant l’avant-projet de la nouvelle constitution, admet par ailleurs que le document contient ce qu’il appelle des flous politiques et devrait faire objet de grands débats.

D’un autre côté, le PHTK, comme d’autres partis proches et alliés du pouvoir en place, plaide en faveur d’un dialogue sincère pour un dénouement de la crise actuelle. Un gouvernement de consensus, un nouveau Conseil Électoral Provisoire, telles devraient êtres les résultantes de ces pourparlers devant avoir lieu avant la fin de ce mois d’avril, insiste le président du Parti Haïtien Tèt Kale.

Pour Liné Balthazar, le gouvernement de consensus et le changement du CEP sont les conditions sine qua non à l’organisation de bonnes élections dans le pays. Monsieur Balthazar estime que Jovenel Moïse n’a pas d’autres choix, s’il veut vraiment réussir le reste de son mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici