Les accusant d’avoir scellé un « pacte corruptif », le Parquet national financier a réclamé, mardi, une peine de trois ans de prison, dont un ferme, contre le président de la Fédération française, Bernard Laporte, et le propriétaire du club de Montpellier, Mohed Altrad.Les accusant d’avoir scellé un « pacte corruptif », le Parquet national financier a réclamé, mardi, une peine de trois ans de prison, dont un ferme, contre le président de la Fédération française, Bernard Laporte, et le propriétaire du club de Montpellier, Mohed Altrad.