Quand Grâce Production honore les femmes

1
1238

Fondée en 2014 par Myrveline ALTIDOR BADIO, Grace Production a d’abord été une agence spécialisée dans la conception et la réalisation d’événements. Elle est passée sous le statut d’association sur le territoire français en 2020. Depuis, le comité de gestion de l’association se donne de nouveaux objectifs. Pour les atteindre, il organise des manifestations culturelles, artistiques et sportives afin de récolter des fonds pour des œuvres caritatives et de solidarité, mais aussi créer des ateliers d’échanges et de savoir.

Grâce Production porte le projet Femmes Actives Modernes (FAM) avec un 1erévénement réalisé à Paris au mois de mars 2021. FAM projette une série d’activités regroupant les femmes actives de la communauté haïtienne de France en mettant les œuvres de ces femmes sous le feu des projecteurs. FAM souhaite se veut un espace de partage du savoir et de l’expérience des femmes, de production de réflexions constructives sur leur réalité, dans une quête de valorisation de leur travail, tout promouvant la solidarité entre elles, et celle de leurs entreprises à divers niveaux. C’est dans cette perspective que FAM honore les femmes suivantes: 

Carline IRANTUS, née à Port-au-Prince le 5 juillet 1979. Épouse, une mère de famille et entrepreneuse, elle est aussi cheffe cuisinière haïtienne reconnue par ses compatriotes et des européens. Elle a fondé l’entreprise Saveur Créole 509 qui offre un service traiteur clef en main et fait de l’événementiel. La cheffe de cuisine haïtienne la plus renommée de France, selon les médias et les consommateurs, elle accepte avec fierté ce titre très honorifique en étant consciente que ce n’est pas un cadeau, car elle a travaillé sans relâche en vue de l’acquérir notamment via ses nombreuses formations auprès de grands chefs cuisiniers français. Elle ajoute toujours une touche finale et personnelle à chacun de ses plats.

Patricia SALVODON. Elle est née à Port-au-Prince, et a grandi en Guyane. En 2002 elle décide de quitter la Guyane avec sa meilleure amie vers de nouvelles aventures en terre inconnue en Normandie. En 2013 elle se lance dans l’entreprenariat avec sa boutique en ligne www.nattriciashop.com. Ici ou d’ailleurs, Nat Tricia Shop prend soin des cheveux crépus, frisés, des peaux noires et métissées. La même année, elle fait la connaissance de Febee ESCARMENT, la fondatrice de « Bee Ô Natur’Elle 509 », une communauté virtuelle qu’elles ont gérée ensemble à l’époque. Face à l’engouement des fans, « Febee ESCARMENT » a eu la bonne idée de créer le premier défilé de mode sous le thème « kreyòl Nou Ye » dont la première édition fut un succès total en Haïti. Avec toujours cette passion pour la mode, en 2016 elle s’inscrit à la chambre de Métiers et d’artisanat en tant que couturière. La demande croissante de la clientèle a permis à « Aïyana by Tricia » de devenir une marque déposée à l’INPI (Institut Nationale de Propriété Industrielle). Patricia participe souvent aux expositions organisées par l’association « Sourire artistique d’Haïti » de Kecita Madaleno CLENARD à Paris. Elle fait toujours appel à de jeunes entrepreneurs de son pays d’origine (Web design, le marketing et autre domaine artisanal : lwil maskreti). En tant que femme toujours affairée, elle prépare en ce moment un projet pour Haïti. Tant d’activités pour seule femme…

Nahomie JEAN BAPTISTE, née en Haïti un 14 février à la Plaine du Cul de Sac, a grandi en Guadeloupe précisément aux Abymes la Croix, dans une famille chrétienne composée de 2 sœurs et un frère. Elle a fait des études dans les DOM-TOM (Guadeloupe, Martinique) et en France métropolitaine. Fiancée, avec 2 enfants à élever, Nahomie est une vraie battante qui ne recule devant aucun danger. En cas d’épreuves dans sa vie elle trébuche mais ne tombe pas. Elle aime énormément la culture haïtienne et prend un immense plaisir à la partager et la faire connaître à travers l’Association PECH (Promouvoir Ensemble la Culture Haïtienne) dont elle est la présidente. Entre autres services proposés aux adhérents des cours de danse traditionnelle, de chant traditionnel, de cours de percussions (tambour traditionnel), de cuisine et de couture, des jeux d’antan, et des ateliers. En plus du secrétariat médical, Nahomie possède plusieurs cordes à son arc, ayant obtenu des diplômes dans des domaines divers qui la permettent d’être selon les circonstances :  coiffeuse, commerciale, animatrice (d’enfants), cuisinière, Hôtesse d’accueil. La communauté haïtienne de France représente une grande famille parfois pour elle dans sa richesse et sa diversité culturelles. Aussi Nahomie se donne-t-elle pour mission d’utiliser son influence pour faire passer des messages positifs au sein de la communauté haïtienne de France. Présente sur l’unique chaîne de télévision haïtienne d’Europe Hlive Tv, la présentatrice intervient aussi sur la Radio Canal plus Haïti et sur la Radio Sud Internationale (RSI). Son site culturel, et sa page de fans cumulent plus de 27.250 abonnés et 86.460 abonnés repartis sur plusieurs autres réseaux sociaux où elle est active…

L’influenceuse qu’elle est se bat pour que la communauté reste unie, car c’est dans l’union que nous obtiendrons notre puissance croit-elle. La femme d’aujourd’hui s’impose de jour en jour. Elle prend position dans tous les domaines, revendique-t-elle. Par le passé, on les appelait « fanm poto mitan », car elles étaient capables de tenir une maison de À à Z sans jamais se fatiguer. Maintenant on les appelle des « super woman », car en dehors de tenir une maison elles sont capables d’avoir une carrière professionnelle aussi éclatante que les hommes. La femme est le noyau du monde et de la société, donc soyons fières d’être femmes, conclut-elle.

Anne-Louise MESADIEU est détentrice d’une maîtrise en droit international et droit communautaire à l’Université Paris V René Descartes. Femme impliquée et dynamique dans la communauté culturelle en France, elle est passionnée de culture et des questions politico-juridiques. Personnalité incontournable de la vie culturelle en France, l’haïtienne aux multiples casquettes (juriste, actrice, animatrice de radio), est une ancienne chroniqueuse de radios sur Fréquence Paris Plurielles puis Espace FM et Tropiques FM autour des richesses culturelles d’Haïti dont l’émission « Connaissez-vous l’autre Haïti ? ». Ancienne représentante de la UNIBANK et UNITRANSFER en France, elle est co-auteur du livre « Lettres ouvertes à Dessalines », publié en 2004. Miss Haïti de France en 1998, elle joue le premier rôle féminin aux côtés de Dominique BATRAVILLE dans le film Royal bonbon de Charles NAJMAN, tourné au Cap-Haïtien en 2001. Élue maire-adjointe déléguée à la culture à Chaville depuis 2009 où elle a initié un cycle de conférences et des soirées philo, elle est notamment chargée de la culture et de la jeunesse. Anne-Louise MESADIEU est également impliquée dans différents organismes comme le Conseil d’administration de la régie culturelle Atrium de Chaville. Conseillère régionale d’Île-de-France depuis 2015, elle est la présidente de la commission culture en Île-de-France, tout présidant le fonds de soutien cinéma et de l’audiovisuel aussi bien que le comité des résidences d’écrivains. Ce n’est pas tout. Elle assure également la présidence de l’Association Actions pour Haïti. Anne Louise MESADIEU a été nommée déléguée générale adjointe de « Soyons Libres » avec la mission de chargée des « Femmes avec Valérie PECRESSE ». Elle entend établir plus de dialogue avec les femmes et les rallier autour du mouvement. Anciennement chargée des Affaires culturelles à l’Ambassade d’Haïti à Paris en France, elle a été chargée de projet, rattachée aux cabinets des présidents du conseil départemental des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Fortement attachée à son pays d’origine auquel elle essaie d’apporter son soutien depuis plus de 10 ans (envoi de conteneurs dont l’un après la tempête Jeanne Ike, six conteneurs de mobiliers et fournitures scolaires en 2010 après le tremblement de terre), elle est l’instigatrice de nombreux événements culturels autour d’Haïti en France (expositions de peintures, conférences, concerts avec des artistes tels que Beethova OBAS, Belo, Original H, etc.) Par ailleurs, depuis environ cinq années, elle procède chaque fin d’année à la distribution de jouets à des enfants défavorisés de plusieurs régions du pays (Gonaïves, Port-au-Prince, Pinot, Fonds-des-Nègres, Ganthier, Cornillon / Grand-Bois…) sans oublier la distribution de près d’une tonne de matériels pour lutter contre le COVID-19 en juillet 2020. Anne-Louise MESADIEU est reconnue pour son dynamisme, son sens relationnel extraordinaire et son charisme. Cette femme fière de tout ce qu’elle est et de tout ce qu’elle représente pulvérise tous les clichés. Pleine d’énergie et d’une joie débordante, elle ne se lasse jamais d’aller vers les autres, toujours désireuse de faire progresser les valeurs de respect, de mixité et d’égalité.

Ymose BELIZAIRE est arrivée en France à l’adolescence. Mère célibataire, elle est une guerrière qui ne baisse pas les bras devant les difficultés. En 2011, elle suit une formation pour devenir aide médico-psychologique. Ce choix de métier s’explique par le fait qu’elle aime venir en aide aux personnes, en particulier celles en situation de handicap. Maman fière et salariée, Yvrose est curatelle d’une personne et élue au comité social économique (CSE) de son travail. Elle préside l’association pour le développement et la solidarité haïtienne (ADSH). Conseillère municipale et membre de la commission de proximité parents d’élèves, elle préside aussi une amicale des locataires. “Les femmes au sein de la communauté haïtienne représentent une force, un soutien, une identité, par leur courage et par leur motivation”, indique-t-elle. 

Murielle GREFFIN LAROCHEL est née et a grandi à Jacmel (Sud-est d’Haïti). Elle a fait des études de philosophie à l’Université de Strasbourg. Mariée et maman de deux filles, elle a travaillé pendant 3 ans en Haïti, principalement en tant que professeur de lettres et de philosophie au centre Alcibiade Pommayrac à Jacmel. Elle a été également vice-présidente, puis présidente de l’Alliance française de Jacmel. Après plusieurs années dans l’enseignement, elle a créé en 2015, avec son mari, la boutique solidaire Ayizana ®️ qui met en lumière le savoir-faire artisanal haïtien. La mission d’Ayizana est de soutenir la production locale en Haïti par la création d’une vitrine internationale (plus spécifiquement en France). AYIZANA® est la combinaison de AYITI (Haïti) et de ATIZANA (artisanat) et est disponible en ligne sur le www.ayizana.com. Ayizana détient ses propres collections, en collaboration avec des artisans haïtiens et distribue des marques haïtiennes comme Kreyòl Essence ou les Chocolateries Askanya. 

Venise FIACRE est une journaliste et présentatrice de Télé. Elle est active actuellement sur Ubizinews, une chaîne de télévision panafricaine. Elle a fait ses débuts en 2009 avec OMS TV où elle présentait Haïti Culture Plus dont l’objectif était de promouvoir la culture haïtienne au plus haut niveau. En 2015, Venise Fiacre collabore avec Haïti People Magazine en vue de rehausser l’image d’Haïti à travers des reportages et des émissions socio-culturelles, éducatives voire sportives. En 2019, elle se lance dans l’entreprenariat en montant sa société qui prend en charge le développement, la promotion et la stratégie de nombreuses productions et artistes Haïtiens. Venise intervient aussi en tant que Maîtresse de Cérémonie lors de soirées données par la communauté haïtienne à Paris. 

Laurie PIERRE a travaillé de 2011 à 2013 en tant que reporter pour la radio Bonbagay.com. Elle a fait un passage en 2013 à la radio Aquinoise de France. En 2014, elle crée sa propre émission “Laurie & les artistes” jusqu’en 2018. Laurie a été attachée de presse d’une production en 2019 et co-animatrice de l’émission Haïti littéraire à l’antenne. En 2020 elle apparaît dans le film « double facette » dans lequel elle joue le rôle d’une Juge. Il lui a été décerné le prix France African diaspora prestigious.

Marie Emelide JOSEPH REMY est née le 14 Juillet en Haïti. Originaire de Jérémie, elle a effectué ses années scolaires à l’école Nationale Catherine Flond dans sa ville natale. Inscrite à l’école nationale Pétion Laforêt afin d’obtenir le certificat d’études primaires Marie a passé ses années de secondaire aux collèges Etzer Vilaire et Emile Roumer. Elle poursuit ses études au lycée national Pétion-Ville jusqu’au baccalauréat. Mariée et mère de deux enfants, Marie Emelide est très active dans la communauté haïtienne de France. Directe et très franche, elle dirige son association AHPA qui est devenue très importante pour elle, notamment par ses missions humanitaires. A ses débuts avec l’association, elle dit avoir rencontré des gens bienveillants qui ont su l’aider et la guider au sein de cette grande communauté. Marie Emelide utilise l’influence et la notoriété qu’elle a acquises à bon escient, c’est-à-dire pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. De nos jours, selon elle, la femme a énormément évolué dans notre société et y occupe une place très importante, car sans elle il n’y a pas de vie. 

Grâce Production se donne définitivement pour devoir de soutenir, de mettre en valeur et d’honorer toutes les femmes en général ; d’ici et d’ailleurs ; en particulier celles de la communauté haïtienne en France. Cette première édition a permis de lever le voile sur l’immensité du travail qu’il reste à faire dans la perspective de mettre en lumière tout ce que la gente féminine réalise dans son entourage au quotidien et dans la durée. L’exemplarité et la constance des nominées sont des sources d’inspiration pour les générations à venir. La prochaine édition est déjà très attendue.  

Roberson PIERRE

Poète, écrivain

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici