Un tribunal québecois a jugé qu’il n’est pas « dans le meilleur intérêt » de l’enfant « d’avoir des contacts avec son père si celui-ci n’est pas vacciné et est opposé aux mesures sanitaires ».

Un tribunal québecois a jugé qu’il n’est pas « dans le meilleur intérêt » de l’enfant « d’avoir des contacts avec son père si celui-ci n’est pas vacciné et est opposé aux mesures sanitaires ».[#item_full_content]