Réginald Boulos impute à Jovenel Moïse l’attaque contre les locaux de Nissan

0
1634

L’homme d’affaires Pierre Réginald Boulos, actionnaire de la filiale Universal Motors en Haïti (distributeur exclusif de la marque Nissan), a réagi aux attaques perpétrées la veille sur le bâtiment. L’opposant à Jovenel Moïse y voit la main du chef de l’État derrière ce qui s’est passé. « L’attaque contre les locaux de Nissan est encore une preuve que nous sommes dirigés par un gouvernement de gangsters et de bandits. Il n’y a pas eu de manifestants à attaquer nos locaux. Un groupe d’individus, munis d’armes à feu et cocktails Molotov, a infiltré la manifestation pour perpétrer l’attaque en bonne et due forme. Les locaux abritaient des clients et des employés. Ces derniers auraient pu être victimes, n’était la vigilance des agents de sécurité. Nous savions que cette attaque était possible. Parce que le président de facto avait menacé et ciblé des opposants politiques. Il promettait de nous taper sur les mains », a-t-il fait savoir

L’entrepreneur a, plus loin, dénoncé une « oligarchie politique » qui caractérise l’administration actuelle. « Le pays est géré par une mafia constituée d’oligarques politiques. Ils ont construit des châteaux à Pétion-Ville et dans les plages. Ils ont perpétré les massacres de La Saline, de Bel-Air, etc. Ils ont pillé 4,2 milliards de dollars de PetroCaribe. Ces oligarques politiques ont dévalué les dollars des transferts des pauvres haïtiens. De 100 gourdes à 75 gourdes, ils ont perdu 25% de leur pouvoir d’achat. En plus des 20% du taux d’inflation. Nous sommes dirigés par des oligarques politiques qui n’ont pas peur aujourd’hui d’attaquer la démocratie en Haïti et de préparer une constitution de l’impunité, de fausses élections, ce, pour garder le pouvoir », a-t-il dénoncé.

Pierre Réginald Boulos a appelé à la mobilisation pour faire obstacle au parti au pouvoir. « Le pays vient de passer 10 ans de calvaire orchestrés par le parti PHTK. L’attaque sur les locaux de Nissan n’est que le reflet de cette dégradation. Le débat aujourd’hui ne doit pas tourner autour de  Boulos ou de Nissan. Il doit tourner autour du combat que nous devons mener pour faire partir d’une manière définitive ces gangsters », a-t-il appelé. 

La direction de la Universal Motors a également réagi dans une note d’information et évoqué des actes ciblés de saccage, de pillage et d’incendie. Selon la note, les dégâts matériels enregistrés sont importants et les pertes énormes. « Nous remercions le ciel de ce que nos employés et autres collaborateurs présents sur les lieux en soient sortis indemnes. Nous condamnons avec force cette opération dirigée de déchoukage contre nos installations et ces actes récurrents de violences caractérisées contre nos biens. Il est évident que ces actions relèvent du vandalisme d’État, d’un terrorisme autorisé visant à décourager l’investissement privé, pénaliser l’engagement citoyen et enfoncer davantage notre pays dans le chaos social et le dépérissement économique », peut-on lire dans la note.

Plus loin, la Universal Motors a remercié ses collaborateurs, les riverains et les compatriotes de bon cœur et de bonne volonté « qui se sont employés, avec dévouement et célérité, à circonscrire le sinistre dévastateur et freiner ainsi sa propagation ». « L’action collective, solidaire et désintéressée des ces Haïtiens extraordinaires ne peut que raffermir nos convictions et nous motiver davantage dans notre détermination à continuer de servir notre communauté avec patriotisme et dépassement », poursuit la note.

Le distributeur exclusif de la marque Nissan en Haïti a invité sa cliente à croire en son expertise et sa capacité à se relever des déboires dans des délais raisonnables. « Des dispositions sont déjà en cours d’exécution en vue du rétablissement prochain et régulier de nos opérations avec le même souci de qualité qui définit nos services et caractérise notre personnel », précise la note.

Des associations du secteur privé, notamment l’Association des industries d’Haïti (ADIH) et l’Association des importateurs de véhicules à moteur (AAIVM) ont également réagi. L’ADIH a déploré et condamné « des actes de destruction qui ont causé des préjudices aux dépens d’entreprises et de membres de la population. « L’ADIH condamne le comportement d’agitateurs violents qui profitent des troubles sociopolitiques pour régler des questions en dehors des cadres revendicatifs de ceux ayant annoncé lesdites manifestations. L’ADIH soutient que le secteur privé, l’un des piliers de l’économie nationale, par la création d’emplois qu’il fournit au pays, ne saurait accepter les violations de l’État de droit par des actes sans fin de destruction de vies et de biens. Ces actions menées à l’encontre de nombreuses entreprises, dont la compagnie Universal Motors, trop souvent sans voies de recours, ne feront qu’augmenter l’hésitation de plus d’un à vouloir investir dans notre pays malgré son grand potentiel », soutient l’ADIH, enjoignant l’État et le gouvernement à prendre toutes les dispositions régaliennes nécessaires et utiles pour trouver une issue à la crise.

Pour sa part, l’Association des importateurs de véhicules à moteur (AAIVM) a « condamné avec force les actes de violence et de vandalisme perpétrés le 17 mars 2021 contre la Universal Motors S.A./Auto Plaza sur la route de l’aéroport ». « De tels actes sont inacceptables et impardonnables et vont à l’encontre d’une atmosphère favorable à l’investissement dont notre pays a grandement besoin.

Non seulement le bâtiment et les éléments matériels à l’intérieur ont été endommagés, mais de nombreuses vies ont également été mises à risque. L’AAIVM apporte son soutien indéfectible et sa solidarité au Groupe Universal Motors/Auto Plaza », a indiqué le conseil d’administration.

« L’AAIVM, indignée de voir que trop souvent, les vies et les biens d’investisseurs et contribuables soient banalisés, lance un appel urgent au gouvernement pour qu’ils prennent toutes les mesures qui s’imposent pour sévir contre les auteurs de ces actes de barbarie. Nous saisissons cette occasion pour remercier la Police nationale haïtienne et son équipe des forces spéciales pour leur travail courageux en continuant de servir et de protéger », conclut la note.

Source : Le Nouvelliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici