Le secrétaire général du conseil des ministres capitule face au Premier ministre, Ariel Henry, qui avait pourtant tenté de le renvoyer il y a moins de deux jours.

Dans une lettre adressée aux membres du conseil des ministres, l’ancienne éminence grise de l’administration Moïse concède son incapacité à travailler sous la direction de l’actuel chef de la primature.

« Un faisceau d’indices accrédite la thèse d’une participation active du Premier ministre Ariel Henry dans l’assassinat crapuleux du président de la république, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, en sa résidence privée, dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021 », écrit-il.

Après avoir retracé le fil des intrigues relatives à l’accusation portée contre Ariel Henry sur son éventuelle implication dans l’assassinat de Jovenel Moïse, Rénald Lubérice dénonce le refus de coopérer avec la justice dont fait montre le docteur Henry.

Dans la foulée, le ministre de la justice et de la sécurité publique a été officiellement licencié. Rockfeller Vincent a été renvoyé à la suite d’une décision signée en conseil des ministres.