À l’issue d’un conseil des ministres, tenu le dimanche 20 février 2022, le gouvernement a fixé le salaire minimum des différents secteurs d’activité. Selon un message affiché par la Primature sur son compte Twitter, l’arrêté y relatif a été acheminé aux Presses Nationales pour publication.

Ainsi, pour le segment A, le salaire minimum est fixé à 770 gourdes par journée de 8 heures de travail dans la production privée d’électricité ; les institutions financières (banques, maisons de transfert, sociétés d’assurance) ; les télécommunications ; le commerce import-export ; supermarchés ; les bijouteries ; les galeries d’art ; les magasins de meubles, de mobilier et d’appareils électroménagers ; le cabinet de médecins, les polycliniques, les hôtels 4 hibiscus.

Pour le Segment B, le salaire minimum est fixé à 615 gourdes par journée de 8 heures de travail dans les secteurs : bâtiments et travaux publics (BTP) ; entreprises de location de camions et d’engins lourds ; entreprises de location de matériaux de construction ; entreprises de transport de matériaux de construction ; quincailleries ; autres institutions financières (coopératives, caisses populaires…, hôtel 3 hibiscus, industries manufacturières tournées vers le marché local.

Pour le Segment C, le salaire minimum est fixé à 540 gourdes par journée de 8 heures de travail dans les : Restaurants ; agriculture, sylviculture, élevage et pêche ; industrie de transformation de produits agricoles ; commerce de détails, sauf supermarchés, bijouteries, magasins de produis cosmétiques et de vêtements.

Pour le Segment E, le salaire minimum passe à 350 Gourdes par journée de 8 heures de travail, comme personnel de service à domicile (gens de maison).

Pour le Segment F, le salaire minimum est fixé à 685 gourdes par journée de 8 heures de travail dans les industries d’assemblage tournée vers l’exportation et autres industries manufacturières tournées vers l’exportation.

Pour le Segment G, le salaire minimum est fixé à 615 gourdes par journée de 8 heures de travail dans les agences de sécurité privée et les entreprises de distribution de produits pétroliers.

Dans le segment H, le salaire minimum est fixé à 615 gourdes par journée de 8 heures de travail dans les écoles professionnelles privées et les institutions privées de santé employant plus de 10 personnes et qui offrent des services d’hospitalisation.