Dans son adresse à la nation, le vendredi 23 octobre 2020, le président de la République, Jovenel Moïse, a déclaré à qui veut l’entendre : « Il n’y aura pas d’élections avant le changement de la Constitution… ».
Sans langue de bois, le chef de l’Etat a pour ainsi dire dévoilé la vraie raison de la mise en place d’un Conseil Electoral Provisoire (CEP) avec pour ‘’mission anticonstitutionnelle’’ d’organiser un referendum constitutionnel.

Dans son intervention ayant duré plus d’une vingtaine de minutes, l’actuel occupant du Palais national a précisé, pour qui aurait des craintes sur sa démarche, qu’il n’a pas initié une réforme de la loi-mère pour satisfaire ses desiderata, encore moins pour en tirer avantage.

« Je ne serai pas candidat », a lâché Jovenel Moïse, ajoutant qu’Haïti mérite d’avoir une Constitution moderne, mieux adaptée à sa réalité, qui répond aux exigences et aux défis qui attendent la nation.

« La Constitution doit être simple, claire et adaptée à la culture haïtienne », souhaite le chef de l’Etat, arguant ainsi que ce nouvel instrument doit être facilement applicable, tout en permettant que le pays soit mieux dirigé dans l’indépendance des trois pouvoirs de l’Etat.

Posant le referendum constitutionnel comme la condition sine qua non à l’organisation des prochaines joutes électorales, le locataire du Palais présidentiel se paie le luxe de compter sur l’apport des acteurs politiques et membres de la société civile qui doivent trouver une entente sur la meilleure formule à adopter dans le cadre de cette démarche.

Déterminé, à l’évidence, Jovenel Moïse a souligné avoir alloué des fonds dans le budget 2020-2021 pour la consultation du peuple par voie référendaire, en ce qui a trait au changement de la Constitution.

Il s’avère nécessaire de rappeler que cette même Constitution que le chef de l’Etat tient mordicus a changer interdit formellement, en son article 284-3, toute consultation populaire tendant à la modifier par voie de referendum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici