Le président de la République, Jovenel Moïse, qui a pris part au forum des directeurs généraux déroulé au Centre de Convention de la Banque de la République d’Haïti (BRH), ce jeudi, s’engage dans une véritable course contre la montre.

En effet, dans ses propres de circonstances à l’ouverture de cette activité, le chef de l’Etat a exprimé ses préoccupations par rapport au mode de fonctionnement « archaïque » de l’Administration publique haïtienne à l’ère des nouvelles technologies.

Il regrette qu’à l’heure qu’il est, toutes les transactions ne peuvent se faire à distance, par le biais de la technologie.

« Pourquoi faut-il se déplacer pour payer un service de la DGI, un bordereau de la douane, ou pour faire une transaction bancaire? », s’interroge Jovenel Moïse qui invite les autorités compétentes à agir en ce sens, sensibilisant que la numérisation de l’administration publique permettra de gagner du temps et de réduire la corruption dans le pays.

Se présentant comme le champion de la bonne gouvernance, le locataire du Palais national a vanté certaines décisions prises par son administration, notamment la résiliation du contrat passé entre l’État haïtien et la SOGENER.

Présentant son projet d’électrification comme une démarche visant à la modernisation de l’Administration publique, M. Moïse plaide en faveur d’un État qui offre à la population des services dans les meilleures conditions.

Pour y parvenir également, il croit que les contribuables doivent répondre à leurs redevances fiscales en temps et en heure, exigeant des autorités compétentes qu’elles fassent de l’évasion fiscale et de la fraude des crimes punis par la loi.

Notons que le forum des directeurs généraux rassemble, sous les auspices de la Primature, tous les directeurs généraux des ministères, des services déconcentrés et des organismes autonomes de l’État en vue d’échanger sur les meilleures décisions à prendre pour construire une administration publique efficace. Ce jeudi, les discussions ont eu lieu autour du thème : « La bonne gouvernance publique, une nécessité incontournable ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici