« Le tremblement de terre du 14 août est un coup de massue pour l’économie haïtienne, après deux années consécutives de croissance négative ». Une déclaration du gouverneur de la banque centrale.

Jean Baden Dubois indique que la situation de crise actuelle provoquera, à coup sûr, une autre croissance négative pour l’exercice 2020-2021.

L’Etat haïtien manque de ressources financières, les importations ont atteint les 4 milliards de dollars, alors que les exportations ne dépassent pas 700 millions de dollars.

La BRH a déjà financé le paiement de 550 millions de dollars de produits pétroliers, contre 194 réalisés l’an dernier, révèle Jean Baden Dubois.

La banque centrale veut appuyer le secteur des entreprises dans le grand Sud, touché par le tremblement de terre du 14 août. Le gouverneur de la banque des banques annonce en ce sens un moratoire en faveur des personnes et institutions ayant contracté des prêts dans les départements affectés.

Des fonds seront également mis à la disposition de ce secteur, notamment les petites et moyennes entreprises, mais aussi pour la reconstruction, annonce Jean Baden Dubois. Les montants de ces fonds seront bientôt rendus public, selon le gouverneur.