Pour la première édition, beaucoup de gens venus de toute part voulaient être les témoins oculaires de cette grande première. « Silent Party », du jamais vu dans une boite de nuit dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Chacun est équipé d’un casque sans fil, chante et danse comme des fous sous les décibels des DJs Tony Mix, DJ Resif et DJ Helpy. La fête battait son plein, alors que des clients sont restés bloqués devant l’entrée principale en raison d’un embouteillage monstre causé par la curiosité de plus d’un.

C’est un concept qui fait déjà son petit bonhomme de chemin en Europe dans des festivals en plein air, également en Australie ou Nouvelle Zélande. « Silent Party », un concept de soirée dansante qui consiste à équiper les participants d’écouteurs sans fil, via lesquels le son d’un DJ est diffusé. Ce jeudi 26 mai 2022, Monsieur Jean Bar&Grill, situé à Delmas 40b, a expérimenté ce concept pour la deuxième fois. Plus d’une centaines de curieux étaient venus participer à cette soirée baptisée « Silent Party 2.0 ». Une réussite totale, selon Jean De Lafortune, Manager Général du Club.

« C’est un système de trois (3) Channels, c’est-à-dire qui dispose de trois (3) émetteurs. Chaque casque a 3 couleurs, et chacune des couleurs est liée à une fréquence. Trois (3) DJs peuvent performer simultanément, et chacun peut choisir d’écouter le son de son DJ préféré en cliquant sur l’une des coleurs. On peut même faire un face ton face », a détaillé M. Jean De Lafortune avant de confirmer que l’utilisateur du casque peut lui-même augmenter ou diminuer le volume à volonté.

« A chaque édition, nous constatons de par nous-mêmes l’émotion de nos clients. Certains d’entre eux ne souhaitent rater aucun de nos prochains spectacles. Ils les témoignages sur les réseaux sociaux tout en félicitant notre équipe », a confirmé le manager du club à notre rédaction, avouant également que nombreux sont ces Haïtiens qui doutent que cela se réalise également en Haïti.

M. Jean, de concert avec son staff, entend faire le tour du pays avec ce projet qu’il estime très intéressant. Ce staff est ouvert aux éventuelles collaborations aux autres clubs de la capitale qui veulent également expérimenter ce concept de fête nouveau en Haïti.

C’est un concept qui exige beaucoup de logistiques, mais les deux premières éditions ont été une réussite, si l’on peut croire M. Jean qui invite les lecteurs à visiter le site web du club.

Même si ce concept vient d’être expérimenté pour la toute première fois en boîte à MonsieurJean Bar & Grill, on doit se le rappeler qu’en 2018, l’artiste haïtien Michael Benjamin avait présenté son album « BKBN » à la presse via ce concept.

Johnny Celicourt, journaliste et critique musical nous confie avoir participé à une fête privée en 2017 où ce concept « Silent party » était expérimenté.

Richarson Bigot