La bêta publique de Starlink, la connexion par satellite de SpaceX, vient de démarrer. Les premiers utilisateurs sont ravis et ont partagé leurs impressions sur la toile, avec des débits pouvant atteindre jusqu’à 174 Mbps.

SpaceX vient de commencer la bêta publique de Starlink, son offre d’accès à Internet par satellite. La connexion s’appuie sur une constellation de satellites. La firme en dénombre plus de 800 actuellement et le total pourrait atteindre 42.000 à terme. Les premiers utilisateurs ont reçu leur équipement et ont témoigné sur le site Reddit.

La bêta a été baptisée Better Than Nothing, soit « mieux que rien » en français, car le service actuellement fourni est encore loin du débit final qui devrait atteindre 1 Gbps. Pour cette beta, SpaceX a annoncé entre 50 et 150 Mbps et une latence de 20 à 40 millisecondes. L’utilisateur Reddit Wandering-coder a apporté son équipement en pleine forêt dans l’état de l’Idaho, loin de tout réseau mobile. Il a atteint 120 Mbps en réception, 12 Mbps en émission et une latence de 37 millisecondes.

Chez lui, avec la parabole posée à même le sol, les résultats sont encore plus prometteurs. Il a pu mesurer 135 Mbps en réception, 25 Mbps en émission et une latence de seulement 21 millisecondes. Selon lui, le streaming, la visioconférence et même les jeux fonctionnent parfaitement. D’autres utilisateurs ont obtenu des résultats similaires. Un utilisateur du Montana a même réussi à atteindre 174 Mbps en réception et 33 Mbps en émission. Les débits devraient augmenter au fur et à mesure du lancement de nouveaux satellites.

Le service Starlink nécessite toutefois un environnement dégagé pour pouvoir atteindre de tels débits. L’installation est simplifiée car la parabole est capable de s’orienter automatiquement. L’abonnement coûte 99 dollars par mois, auquel il faut ajouter 499 dollars pour acheter le matériel. Elon Musk a indiqué sur Twitter que des milliers de nouvelles invitations à la bêta devraient être envoyées aux clients américains cette semaine. Pour l’Europe, le service pourrait être approuvé dans les premiers pays dès février ou mars 2021.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici