Le Président a pointé du doigt une incarcération qui ne « repose sur aucun élément ». La chercheuse franco-iranienne avait déjà été emprisonnée en 2020 pour atteintes à la sécurité nationale.

Le Président a pointé du doigt une incarcération qui ne « repose sur aucun élément ». La chercheuse franco-iranienne avait déjà été emprisonnée en 2020 pour atteintes à la sécurité nationale.[#item_full_content]