Selon un rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains sur les conditions générales de fonctionnement des tribunaux de paix en Haïti, 77% des bâtiments sont en très mauvais état, 34% ne disposent ni de latrine, ni de toilette confort moderne.

Menée dans 144 sur 186 tribunaux de paix et annexes de tribunaux de paix fonctionnels à travers le pays au cours de l’année judiciaire écoulée, l’étude du RNDDH fait aussi état de 74 % des tribunaux ne disposant ni de voiture, ni de moto de fonction ; ni de voiture de service, ni de moto service.

L’organisme des droits humains conclut que les tribunaux de paix fonctionnent généralement dans de conditions qui ne garantissent guère les droits de leur personnel ainsi que ceux des justiciables.

Révision des personnels des tribunaux de paix, régularisation des agents de sécurité dans les différents tribunaux de paix, évaluation des bâtiments logeant ces tribunaux, numérisation de la justice et ajustement des salaires des personnels, entre autres recommandations faites par le RNDDH aux plus hautes autorités du pays, dans son travail d’enquête.

Johnny Ferdinand