Notre reporter raconte que, là où il se trouvait, des policiers ont appelé la population à quitter « immédiatement les lieux » car « il risque d’y avoir une attaque aérienne ».

Notre reporter raconte que, là où il se trouvait, des policiers ont appelé la population à quitter « immédiatement les lieux » car « il risque d’y avoir une attaque aérienne ».[#item_full_content]