Le 21 janvier, Antonio Guterres estimait qu' »il ne devrait pas y avoir d’intervention militaire » russe en Ukraine. Ce lundi, il a fait part de sa « profonde inquiètude face aux tensions accrues ».

Le 21 janvier, Antonio Guterres estimait qu' »il ne devrait pas y avoir d’intervention militaire » russe en Ukraine. Ce lundi, il a fait part de sa « profonde inquiètude face aux tensions accrues ».[#item_full_content]