Parfaitement autonome, le Trombia Free est une balayeuse de voirie électrique parfaitement autonome. Elle se repère et évite le mobilier urbain grâce à des capteurs et peut nettoyer durant huit heures, si besoin. Le robot a été testé sur une piste cyclable à Helsinki, la capitale finlandaise.

On connait les robots aspirateurs autonomes électriques avec leur forme ronde et plate, leur capacité à se faufiler partout en évitant les collisions avec le mobilier, voici leur version XXL avec le robot nettoyeur urbain. L’entreprise finlandaise Trombia Technologies vient de réaliser une démonstration de ce type de robot, avec son Trombia Free. Il a pu opérer le long d’une piste cyclable à Helsinki en Finlande. Avec son allure massive et futuriste, ce très gros « aspirateur » mesure 3,52 mètres de long et 2,3 mètres de large. Il peut être élargi de 3 mètres, si on lui ajoute deux brosses latérales pour nettoyer plus de surface à la fois. Son autonomie est de 17 heures au maximum avec ses seules batteries. Une autonomie qui est réduite entre 4 et 8 heures lorsqu’il s’agit de balayer et aspirer en continu avec une haute puissance.

Trombia Free, la balayeuses de rue autonomes. © Trombia Technologies

Pour éviter les obstacles et poursuivre sa mission sans se bloquer dans le « tapis » tels nos robots domestiques, la machine est équipée d’un Lidar et de capteurs optiques de hautes performances. Il peut fonctionner par tous les temps, nuit et jour. Sa vitesse maximum est de 10 km/h, mais pour opérer elle est bridée entre 2 et 6 km/h. C’est au niveau énergétique que le Trombia Free est redoutable d’efficacité. Son constructeur souligne qu’il utilise moins de 15 % de la puissance habituellement employée pour les systèmes de nettoyage urbains.

Ces derniers nécessitent entre 6 à 10 kW de puissance et lorsqu’il s’agit de grosses machines fonctionnant au diesel, cette puissance peut atteindre les 130 kW. Pour le moment, cet aspirateur géant a fait l’objet d’une démonstration dans le cadre d’une opération autour de la mobilité urbaine douce, baptisée Jätkäsaari Mobility Lab. Après une série d’expérimentations en grandeur nature, la société compte commercialiser son Trombia Free à partir du premier trimestre de l’année prochaine.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici