La start-up XSun, basée en Loire-Atlantique, conçoit des drones solaires autonomes pour des missions de cartographie et de surveillance. Un engin écologique et silencieux qui dispose d’une grande autonomie et intéresse de nombreux domaines.

Un drone solaire capable d’effectuer de longues missions en toute autonomie : c’est la promesse de la start-up XSun, installée à Guérande au bord de l’Atlantique. Destiné à des missions de surveillance, de cartographie ou pour l’agriculture de précision, ce -drone, qui ne pèse pas plus de 25 kg pour 4,70 mètres d’envergure, s’envole uniquement grâce à l’énergie solaire fournie par les panneaux installés sur ses ailes. « Notre configuration avec une double aile portante permet à la fois d’augmenter la surface de cellules photovoltaïques et d’améliorer la portance », assure Benjamin David, directeur et cofondateur de XSun, qui ajoute que les cellules solaires, qui ne sont pas en sillicium, réagissent bien à la faible luminosité. En juillet, son drone SolarXOne a réussi un vol de 12 heures, soit 600 km d’autonomie.

Voir aussiRetrouvez le projet Xsun et d’autres start-up issues du monde entier en réalité virtuelle sur le live Futura x 3D EXPERIENCE Lab de Dassault Systèmes 

« Notre objectif est de créer un appareil le plus autonome possible à la fois en ce qui concerne l’énergie et la prise de décision », explique la start-up. Le drone suit un plan de vol prédéfini mais il reste opéré par un pilote humain à distance qui peut reprendre le contrôle à tout moment (par exemple, en cas de problème technique) grâce à un système de communication satellite ou cellulaire. « C’est un peu le même mode que le pilote automatique d’un avion », explique Benjamin David.

La start-up XSun a conçu un drone fonctionnant à l’énergie solaire pour l’agriculture de précision ou pour mener des missions de surveillance dans les infrastructures, surveiller des migrations animales, ou encore la cartographie. © XSun

Construit en matériaux composites, le drone SolarXOne est capable d’emporter 5 kg de charge utile et intègre de multiples capteurs et caméras haute définition. Les applications sont très nombreuses : cartographie et relevés topographiques, prises de photos aériennes, surveillance des bateaux de pêche ou des infrastructures (lignes de train, pipelines), agriculture raisonnée

« Nous pouvons par exemple repérer les tâches sur les feuilles pour détecter des maladies ou un stress hydrique, ce qui permet de traiter uniquement la zone atteinte », témoigne Benjamin David. Des sociétés dans le transport d’électricité font également partie des premiers clients, pour lesquels XSun propose la surveillance de lignes électriques, la prévention des incidents et la mise en place de solutions de remise en route du réseau en cas d’événements météo exceptionnels. La start-up propose aussi en toute discrétion des applications militaires pour les forces armées.

« Nous sommes en pleine phase d’expansion, se réjouit Benjamin David. Nous avons énormément de clients intéressés. L’aviation verte, en ce moment, ça parle ! » assure ce chantre des énergies renouvelables. Si XSun a choisi la Loire-Atlantique, ce n’est pas un hasard. « La région dispose de vastes compétences en aéronautique, en matériaux composites et en génie électrique, dans le secteur industriel et académique », indique Benjamin David.

La start-up est ainsi soutenue par de nombreux partenaires, dont la BPI (c’est l’une des premières entreprises en France avoir reçu le label « Deeptech »), le Conseil européen de la Recherche (programme H2020), l’Agence spatiale européenne (ESA), Total, Airbus ou Dassault Systèmes. Sans compter que la façade atlantique offre aussi les grands espaces nécessaires aux essais du drone. « Évidemment, ça serait plus compliqué si nous étions installés au centre de Paris », sourit l’entrepreneur.

XSun a rejoint la plateforme 3DEXPERIENCE Lab de Dassault Systèmes en 2017. « Nous devons construire une machine extrêmement fiable, légère et à moindre coût, tout en intégrant des technologies pas forcément prévues pour fonctionner ensemble, détaille Benjamin David. La possibilité de centraliser tous ces paramètres sur une seule plateforme nous a apporté un gain de temps considérable dans la conception et l’assemblage des différents éléments ». Avec 20 employés répartis dans différentes endroits, XSun peut également centraliser et partager toutes ses informations grâce à la mise à disposition de cette plateforme collaborative. « Nous avons aussi profité de l’expertise des collaborateurs de Dassault Systèmes qui nous ont conseillés sur de nombreux aspects techniques et business ».

  • Domaine : mobilité verte ;
  • Date de création : 2016 ;
  • Employés : 20 ;
  • Localisation : Guérande (France) ;
  • Fondateur : Benjamin David.

Article réalisé en partenariat avec les équipes de Dassault Systèmes

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici