L’armée de l’air américaine a raconté ce dimanche sur Twitter qu’une Afghane avait accouché d’une petite fille dans l’appareil militaire à bord duquel elle était exfiltrée. L’avion a dû se poser sur le tarmac de la base de Ramstein, en Allemagne, après que la jeune femme a ressenti les premières contractions en plein vol.L’armée de l’air américaine a raconté ce dimanche sur Twitter qu’une Afghane avait accouché d’une petite fille dans l’appareil militaire à bord duquel elle était exfiltrée. L’avion a dû se poser sur le tarmac de la base de Ramstein, en Allemagne, après que la jeune femme a ressenti les premières contractions en plein vol.

L’armée de l’air américaine a raconté ce dimanche sur Twitter qu’une Afghane avait accouché d’une petite fille dans l’appareil militaire à bord duquel elle était exfiltrée. L’avion a dû se poser sur le tarmac de la base de Ramstein, en Allemagne, après que la jeune femme a ressenti les premières contractions en plein vol.

Depuis une semaine que les talibans ont pris Kaboul, parachevant leur conquête de l’Afghanistan et consacrant leur mainmise sur le pays, la population afghane va de tragédie en tragédie. Celles-ci se concentrent autour de l’aéroport international de Kaboul, dernière enclave encore contrôlée par les puissances occidentales sur place et ultime espoir des Afghans désireux de fuir le rétablissement du pouvoir des islamistes. Ce dimanche, le ministère de la Défense britannique a ainsi déploré la mort de sept personnes dans des mouvements de foule nés autour de l’aérodrome.

Pourtant, ce même jour, un heureux événement est tombé du ciel en marge de ces opérations d’exfiltration effectuées dans l’urgence. L’armée de l’air américaine a en effet relaté sur Twitter qu’une Afghane avait accouché la veille de sa petite fille à bord de l’appareil qui l’évacuait.

C’est sur la base aérienne de Ramstein, une structure appartenant à l’armée américaine bien que située en Allemagne – et qui a inspiré son nom au fameux groupe de Metal -, que l’histoire a trouvé son épilogue. Elle avait cependant débuté quelques milliers de mètres plus haut, au beau milieu des nuages.

« Pendant un vol au départ d’une base de support intermédiaire du Moyen-Orient (comme le note ici CNN, les évacuations américaines font régulièrement un crochet par le Qatar, NDLR), la mère a ressenti les premières douleurs et a éprouvé des complications », a ainsi tweeté le compte du Commandement de la mobilité aérienne de l’US Air Force ce dimanche.

A cet instant critique, l’appareil qui transporte la femme afghane, un C-17, vole à 8534 mètres au-dessus du sol.

Une altitude qui pousse aussitôt le pilote à prendre une première initiative. « Le pilote a décidé de descendre en altitude afin d’augmenter la pression de l’air dans l’avion, ce qui a contribué à sa stabilisation et à sauver la vie de la mère », poursuit l’armée américaine sur le réseau social.

L’engin se pose dans la foulée sur la piste de la base aérienne de Ramstein, où la 86e unité médicale de l’US Air Force est venue à la rescousse afin de pratiquer l’accouchement et ce, à l’intérieur même de la soute. La mère et sa petite fille sont ensuite envoyées dans une installation médicale. Toutes deux se portent bien, a-t-il encore été précisé sur Twitter.

D’après un relevé relayé par l’Agence France-Presse AFP), 7000 personnes ont été évacuées par les États-Unis, dont 2500 Américains, depuis le 14 août dernier, date à laquelle les talibans étaient aux portes de Kaboul.