Les Etats-Unis ont déployé en Haïti un nombre important d’agents spécialisés dans la récupération d’otages, pour faciliter la libération des 17 missionnaires kidnappés par les gangs « 400 mawozo ». C’est ce qu’a annoncé le Conseiller à la Sécurité Nationale Américaine, lors d’une conférence de presse tenue mardi 26 octobre 2021 à la Maison Blanche. « Toutes les options possibles sont sur la table pour aboutir à la libération des otages », a précisé Jake Sullivan. Ce dernier souligne que le Président Joe Biden est grandement préoccupé face à ce dossier, et souhaite le retour sain et sauf de ces citoyens américains chez eux.

Dans cette rencontre avec la presse, la Maison-Blanche a affirmé avoir déployé en Haïti depuis dimanche dernier, 3 agents du FBI. « Après ce premier déploiement, les Etats-Unis ont envoyé un nombre important de spécialistes des forces de l’ordre et de spécialistes de la récupération des otages », a informé le Conseiller à la Sécurité Nationale.

L’objectif de cette équipe, selon Jake Sullivan, est de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement haïtien ainsi que les familles des victimes, afin d’essayer de coordonner et d’organiser une récupération. À en croire l’officiel Américain, l’administration Biden est en train d’examiner toutes les options possibles sur la manière de procéder.

« Nous avons mis en place les moyens et les ressources qui, selon nous, peuvent contribuer à une conclusion heureuse », ajoute M. Sullivan. Ce dernier souligne que dans le cas des missionnaires, les États-Unis doivent gérer la situation aussi soigneusement que possible, pour qu’en fin de compte, les objectifs soient atteints, à savoir le retour en toute sécurité de chacun d’entre eux, adultes et enfants.

« La situation des enfants, une chose sur laquelle le Président Joe Biden se concentre particulièrement pour s’assurer qu’on s’occupe d’eux et qu’ils rentrent bien chez eux », ajoute le Conseiller à la Sécurité Nationale des Etats-unis. A en croire Jake Sullivan, le Chef de l’Etat est directement engagé dans les efforts visant à libérer les 17 missionnaires, parmi eux 5 enfants dont un de 8 mois, retenus en otage par les gangs « 400 mawozo », il y a environ 11 jours.

Le Conseiller Sullivan a souligné que Joe Biden est particulièrement préoccupé par le bien-être des enfants, et continue d’être informé quotidiennement de la situation. « Je fais personnellement le point sur cette question tous les jours avec le Président, qui s’intéresse de près à la question de savoir si nous pouvons ramener chacune de ces personnes chez elles en toute sécurité », a déclaré M. Sullivan.

Entretemps, la mission « Christian Aid Ministries », avec qui les missionnaires étaient attachés, ne cessent de multiplier les journées de prière. La mission encourage les croyants du monde entier à se souvenir également des autres personnes retenues en otage par des gangs en Haïti. Depuis l’enlèvement des missionnaires, les portes de l’institution restent fermées. Les responsables ont même annulé une journée porte ouverte prévue du 4 au 6 novembre 2021 à Ephrata, en Pennsylvanie.