Insécurité : le caïd « Makandal » abattu par la police, Pétion-Ville quasiment contrôlée par les gangs

0
960

Quoique en manque d’effectif, la police nationale d’Haïti continue de traquer les bandits qui endeuillent la population. Le chef de gang Makandal ainsi connu a été tué par les forces de l’orde. C’est l’institution policière qui en a fait l’annonce via une courte note. Dans la foulée, la commune de Pétion-Ville est quasiment contrôlée par les gangs armés. Des habitants de la commune étaient sous pression pendant la journée du mercredi 20 mars 2024 ; certains ont dû se mettre à l’abri.

Sur sa page Facebook, la PNH a annoncé avoir mené des opérations visant à déloger des foyers de gangs dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Dans le cadre de ces opérations, les forces de l’ordre, supportées par la population, ont abattu le chef de gang Makandal entre Delmas 95 et 97.

La PNH qui semble avoir repris confiance depuis sa dernière intervention réussie au bas de Delmas, a annoncé également que trois bandits ont été mortellement blessés à Delmas 40B après que ces malfrats ont tiré sur une patrouille policière. De cette opération en résulte également la saisie de deux véhicules vers 1h du matin sur la route de Reinbold et à Bourdon.

En attendant que la mission multinationale foule le sol haïtien ou d’autres contingents des forces étrangères, la police nationale tente de se réveiller de sa léthargie pour traquer les bandits.

Depuis le début de cette semaine, les bandits ont pris d’assaut plusieurs quartiers de la commune de Pétion-Ville. Certaines familles ont déjà laissé leurs maisons. L’Etat continue de compter des territoires perdus, la population civile ne sait d’où viendra son secours.

Richarson Bigot
[email protected]

Leave a reply